festival des abbayes en lorraine
Entreprise et culture en lorraine ECL festival des abbayes en lorraine partenaires festival des abbayes en lorraine presse
festival des abbayes en lorraine abbayes Centre Lorrain d'interpetation de recherche et d'edition musicale CLIREM
festival des abbayes en lorraine
festival des abbayes en lorraine 2015 festival des abbayes en lorraine programme festival des abbayes en lorraine conférences
festival des abbayes en lorraine actions scolaires festival des abbayes en lorraine resrvation billetterie
festival des abbayes en lorraine
LE JARDIN HARMONIQUE
La Fenice Festival des Abbayes

LA FENICE

NATURA AMOROSA

sam. 23 juillet

21h00



PROGRAMME


Les musiciens du XVIIe siècle n’ont pas seulement cherché à illustrer la nature, ils l’ont fait vivre et l’ont littéralement incarnée.
Du chant des oiseaux aux ornements floraux, des « jardins harmoniques » aux « labyrinthes de verdures », ils y ont vu une nature tantôt paisible, tantôt fantasque, tantôt méditative, tantôt enjouée… et toujours une muse inspiratrice des plus belles musiques qui ont traversé les siècles sans prendre une ride.



voir le programme

 Fanie Antonelou Festival des abbayes


Fanie Antonelou, soprane
Saskia Salembier, soprane-violon
Mathieu Camilleri, violon - flûte
Keiko Gomi, violoncelle
Nicolas Achten, Théorbe-Harpe
Marc Meisel, clavecin-orgue
Jean Tubéry, direction
L'ENSEMBLE


L’ensemble La Fenice n’est plus à présenter. Son infatigable chef, Jean Tubéry, enchante le monde musical depuis de nombreuses années, par son talent et ses programmes originaux.


La fenice Festival des abbayes lorraine

Le phénix – en italien la fenice – est, à l’origine, l’oiseau fabuleux de la mythologie qui, après avoir vécu plusieurs siècles, se consume avant de renaître de ses cendres. Symbole du rayonnement de la musique italienne dans l’Europe baroque, la Fenice fut également le nom d’une œuvre de Giovanni Martino Cesare, cornettiste et compositeur qui s’expatria au-delà des Alpes au début du XVIIe siècle.

Le cornet à bouquin fut en effet couramment adopté dès le début du XVIe siècle par Josquin Desprez et ses contemporains, et ce jusqu’à Johann Sebastian Bach, qui l’utilisa dans plusieurs de ses cantates. « Quant à la propriété du son qu’il rend, il est semblable à l’éclat d’un rayon de soleil qui paraît dans l’ombre ou dans les ténèbres, lorsqu’on l’entend parmi les voix dans les églises, cathédrales ou les chapelles…» nous dit le père Mersenne dans son Harmonie Universelle (Paris, 1636).

Jean tubery Festival des Abbayes

DIRECTION JEAN TUBERY

Passionné par la musique italienne du XVIIe siècle, Jean Tubéry, fonde en 1990 l'ensemble La Fenice, avec lequel il obtient dans la foulée le Premier Prix des Concours Internationaux de Musique Ancienne de Bruges et de Malmö.

Son intérêt pour le répertoire vocal l'amène également à la direction de chœur. Il a ainsi été sollicité par des ensembles tels que Jacques Moderne, Dunedin Consort (Edimburgh), Norway Solistenkor (Oslo) et le Chœur de Chambre de Namur dont il a été le chef titulaire de 2002 à 2008. En 2008, le chœur de Radio-France lui confie un projet autour de la musique sacrée du Grand Siècle, tandis qu'il est invité à diriger l'académie internationale d'Ambronay, autour des œuvres à grand effectif de Giovanni Gabrieli.


lire la suite


La fenice / Philippe Jarousky

La Fenice / Vox Luminis



NATURA AMOROSA ou l’éveil des sens dans la nature à la naissance du baroque

Oeuvres de Janequin (Le Chant des Oiseaux), Van Eyck (Engels Nachtegael), Merula (La Gallina), Arcadelt (Il bianco e dolce cigno), Monteverdi (Fugg’il verno... torna la primavera, etc.), Quagliati (Soavissimi fiori colti nel bel giardin), Uccellini, Pesenti...

Les musiciens du XVIIe siècle n’ont pas seulement cherché à illustrer la nature, ils l’ont fait vivre et l’ont littéralement incarnée.
Du chant des oiseaux aux ornements floraux, des « jardins harmoniques » aux « labyrinthes de verdures », ils y ont vu une nature tantôt paisible, tantôt fantasque, tantôt méditative, tantôt enjouée… et toujours une muse inspiratrice des plus belles musiques qui ont traversé les siècles sans prendre une ride.

.....................................................................

Le contenu (provisoire) du programme

Prima parte : “Canti d’Ucc elli”

Clément Janequin (v. 1485-1558) : Réveillez-vous, coeurs endormis !

Anonyme : “The nightingale”, English ballad

Jan Jacob Van Eyck (1590-1656) : “Engels nachtegael” (le rossignol anglais)

Jacques Arcadelt (v. 1504-1568) : Il bianco e dolce cigno cantando more (madrigale)

Gioseppe Caïmo (1545-1584) : Mentre il cuculo il suo cucu cantava (canzonetta)

Tarquinio Merula (v. 1595-1665) : Canzon “La gallina” a due canti

Claudio Monteverdi (1567-1643) : “O come sei gentile, caro augellino” (madrigale a due canti)

Marco Uccellini (v. 1603 – 1680) : Canzon l’Ermaphrodita “Maritati insieme, il cucu e la gallina fan buon concerto…”

Seconda parte : “Primavera d’amore…”

Claudio Monteverdi : Fuggi’l verno… torna la primavera, con ritornelli (scherzi musicali)

Martino Pesenti (1600-1647) : Corrente “La Primavera

Paolo Quagliati (c. 1555-1628) : O Primavera, gioventu dell’anno (La sfera armoniosa)

Claudio Monteverdi : O Rosetta (scherzi musicali)

Paolo Quagliati : Soavissimi fiori colti nel bel giardin (La sfera armoniosa)

Anonimo : Canario

Tarquinio Merula : Ciaccona a tre, due soprani e basso (sopra Zefiro)

Biagio Marini (1594-1663) : Hor che l’alba, hor che l’aurora

Claudio Monteverdi : Zefiro torna, sopra la ciaccona

LES CONFERENCES

Musique de la nature et nature de cette musique

par Jonathan et René AUCLAIR

musiciens, musicologues et éditeurs de musique.

Salle des moines / 23 juillet - 17h00

TEMOIN

Création d'un jardin médiéval et renaissance

Francine Pierre (Association sauvegarde du patrimoine)
Salle des moines / 23 juillet - 18h00