festival des abbayes en lorraine
Entreprise et culture en lorraine ECL festival des abbayes en lorraine partenaires festival des abbayes en lorraine presse
festival des abbayes en lorraine abbayes Centre Lorrain d'interpetation de recherche et d'edition musicale CLIREM
festival des abbayes en lorraine
festival des abbayes en lorraine 2015 festival des abbayes en lorraine programme festival des abbayes en lorraine conférences
festival des abbayes en lorraine actions scolaires festival des abbayes en lorraine resrvation billetterie
festival des abbayes en lorraine
PASSION ET AIRS FLEURIS
Faenza Festival des Abbayes

FAENZA


IL MAZZETO

DI FIORI

sam. 06 août

21h00



PROGRAMME


Bellerofonte Castaldi
1581 - 1649Airs,
pièces et correspondances de Bellerofonte Castaldi
Claudio Monteverdi (1567-1643) - Luigi Rossi (1597-1653)


lire la suite

Olga Pitarch, chant -
Serge Goubioud chant -
Emmanuel Vistorky chant
Francisco Mañalich chant et basse de viole
Magali Imbert flûtes et tambourins -
Massimo Moscardo théorbe et tiorbino
Marco Horvat théorbe, guitare baroque, textes parlés

L'ENSEMBLE


Faenza parcourt aussi volontiers les campagnes – avec des programmations souvent hors-normes – que les festivals internationaux et les grandes salles de concert : l’ensemble est régulièrement invité par le Festival baroque de Pontoise, l’Automne musical de Versailles, le Festival de Lanvellec, la Cité de la Musique, le Festival Bach d’Arques-la-Bataille, le Festival de Musique ancienne de Bruges, le Festival de Maguelone, Oude Muziek Utrecht, Mazovia goes Baroque, le Festival des Flandres, Suona Francese, la Semana de Música Antigua de Estella, les Flâneries Musicales de Reims, La Comète, SN de Châlons, le Copenhagen Renaissance Festival, le Festival de Musica Antigua de Gijon, les Teatri di Pietra, Musica Antica Antonio il Verso, Palermo, Villa Musica, MusikfestSpiele Postdam, le Festival d’Avignon…


lire la suite
Marco Horvat Festival des Abbayes

DIRECTION MARCO HORVAT

Marco Horvat aborde les musiques anciennes d’une façon singulière, qui l’a conduit à s’éloigner des sentiers battus : parti étudier quatre ans la musique de l’Inde du Sud avec la chanteuse Aruna Sairam, il apprend à la Schola Cantorum de Bâle les musiques du Moyen Âge et de la Renaissance avec Dominique Vellard et Bob Crawford Young puis intègre des ensembles tels que Gilles Binchois, Alla Francesca, La Simfonie du Marais, XVIII-21, Akademia, La Grande Ecurie et la Chambre du Roy, William Byrd, Huelgas Ensemble, Le Poème Harmonique, ou Artaserse de Philippe Jaroussky.
Il crée en 1996 l’ensemble Faenza.


lire la suite



ON EN PARLE
ECHOS MEDIA

« Chaleur rayonnante du son des luths et des guitares baroques accompagnant les
interprètes durant leur périple. Faenza et son directeur Marco Horvat, nous convient à cette intimité qui illumine ces oeuvres d'un
clair-obscur, reflet de nos doutes et de nos émotions. »

Monique Parmentier, Res Musica





Bellerofonte Castaldi

Bellerofonte Castaldi
1581 - 1649

Bellerofonte Castaldi est une des figures les plus originales parmi les musiciens italiens du début du XVIIe siècle. Originaire de Modène, il en fut exilé suite à sa participation au meurtre de l’assassin de l’un de ses frères. Grand collectionneur, il voyagea dans toute l’Italie, ainsi qu’en Allemagne. Il était plus connu comme poète que comme musicien mais ses écrits, souvent sulfureux, lui valurent de séjourner plusieurs fois en prison. Il connut Monteverdi, dont la présence inspirante parcourt ses écrits et ses compositions. Graveur de talent – quoi qu’amateur – il réalisa lui-même son livre de musique pour théorbe et tiorbino. Personnalité fantasque et originale, il nous a laissé trois livres de chansons et de pièces instrumentales, dont certaines n’existent que sous forme manuscrite. Ses talents poétiques, rares chez un compositeur, l’ont conduit à écrire lui-même la plupart des textes de ses chansons, qui en acquièrent une saveur toute particulière.


Les écrits de Castaldi, dont certains sont rédigés en dialecte modénais abordent les thèmes les plus variés : pamphlets, correspondance, autobiographie, satyre politique. Les textes les plus émouvants sont ceux qui ouvrent grand la porte sur son intimité : ses goûts littéraires, artistiques et culinaires, ses pensées, ses rapports avec sa famille, ses centres d’intérêt, ses opinions politiques et religieuses, ses amours et ses détestations : Venise qu’il vénère, Rome, Naples, le Pape et les Espagnols qu’il ne peut sentir, Modène qu’il hait et adore tout à la fois. Il nous raconte, comme à des amis, ses ennuis d’argent, ses problèmes de santé récurrents, ses voyages, ses nostalgies et ses enthousiasmes. Une partie de ses poèmes fut censurée par une main « bien intentionnée », peu après sa mort, et reste perdue pour nous à jamais.


Faenza nous propose une rencontre avec ce personnage attachant et unique, tout au long d’un programme qui mêle œuvre littéraire, fragments d’autobiographie, pièces instrumentale, monodies et polyphonies vocales.

LA CONFERENCE


"Un jardin botanique, pourquoi faire? Petit historique de la question"


M Bernard HEITZ,
ancien conservateur du jardin botanique de Strasbourg

Grande bibliothèque dom Calmet
06 août - 17h30