Ensemble Stradivaria Emmanuel Jacques
Orchestre National de lorrain Festival des Abbayes Le concert impromptu Festival des Abbayes Trio Marcel Proust Festival des Abbayes Compagnie l'Heureux Moment Festival des Abbayes
Ensemble Stradivaria Festival des Abbayes Ensemble Correspondance Festival des Abbayes Arnaud Marzorati Festival des Abbayes Ensemble Heliodore Festival des Abbayes

PRATIQUE

Daniel Cuiller Emmanuel Jacques
Laëtitia Gillardot-Balestro Anne Pekkala
Carla Pallone Gilone Gaubert-Jacques
Camille Aubret Jocelyne Cuiller
Sophie Cerf Jérôme Van Waerbeke
Marjolaine Cambon Benoît Vanden Bemden

Le samedi 02 août / 21h / abbaye de Senones


« Les musiciens de Hambourg»

1/ Daniel Cuiller : violon et direction

2/Emmanuel Jacques : violoncelle solo

3/ Laëtitia Gillardot-Balestro violon
4/ Anne Pekkala violon
5/ Carla Pallone violon
6/ Gilone Gaubert-Jacques violon
7/ Camille Aubret violon

8/ Jocelyne Cuiller : clavecin

9/ Sophie Cerf alto
10/
Jérôme Van Waerbeke alto

11/ Marjolaine Cambon : violoncelle

12/ Benoît Vanden Bemden : contrebasse


Ensemble STRADIVARIA

C’est en 1987 que Daniel Cuiller, animé du désir de renouer avec la musique des grands compositeurs de l’époque baroque prend la direction de l’ensemble Stradivaria. Il connaît au fil des années un formidable succès et jouit d’une réputation de premier plan qu’il défend au niveau international. Cette formation dont la composition varie en fonction du répertoire, réunit des membres toujours choisis par Daniel Cuiller en raison de leur spécialisation, de leur engagement dans la recherche musicale.

Ce travail en profondeur de chacun des interprètes fait que l’on parle maintenant du «son Stradivaria », ce son riche, brillant, vivant, empreint de tendresse et de poésie, au service de la musique baroque, que l’on reconnaît immédiatement.

Stradivaria parcourt de nombreuses scènes en France (Ambronay, la

Chaise-Dieu, Sablé sur Sarthe…), dans le monde (Folle Journée au Japon, Festival Croisement en Chine, Opéra de Hanoï, Concours International de Chant Lyrique de Saint Petersbourg…) et rejoint de grandes productions lyriques. Depuis janvier 2006, la ville de Nantes invite Stradivaria, ensemble baroque de Nantes en résidence permanente.Qu’il dirige ses musiciens en formation des vingt-quatre violons du Roi, réunis en orchestre d’Opéra ou qu’il les retrouve dans l’intimité de la musique de chambre, c’est toujours le même attachement à la qualité du langage musical qui inspire Daniel Cuiller.


Daniel CUILLER - Direction musicale

est violoniste de formation. Ses qualités artistiques sont très vite remarquées par le milieu musical. En 1982, il crée l’Ensemble Baroque de France qui le mènera en 1987 à diriger l’ensemble Stradivaria, spécialisé dans le répertoire baroque et classique. De 1992 à 2002, Daniel Cuiller enseigne le violon baroque au Conservatoire Supérieur de Paris et à l’Académie Internationale de Danses et Musiques Anciennes de Sablé.

Violoniste, pédagogue, chef d’orchestre, Daniel Cuiller est invité dans le monde entier (Helsinki, Oslo, Rome, Edinburgh, Calcutta, Taïwan, Montréal…) pour diriger des ensembles baroques ou classiques, particulièrement sur les répertoires du XVIIe au XIXe siècle.

A la tête de l’Ensemble Arion de Montréal, Daniel Cuiller a dirigé la

musique de ballet de Jean Féry Rebel et obtenu le Prix Opus du concert de l’année 2006 à Montréal.


Emmanuel JACQUES violoncelle

Né à Aubervilliers, Emmanuel Jacques y commence ses études de violoncelle moderne au Conservatoire National de Région puis se passionne à l’âge de 16 ans pour le répertoire de la musique ancienne qu’il travaille auprès de David Simpson au CNR de Paris en 1993 et de Christophe Coin au CNSM de Paris où il obtient conjointement les Premiers Prix de violoncelle baroque et de musique de chambre en 1997.

Dès lors, il est appelé à participer à de nombreux concerts, du continuo d’opéra à la formation de chambre, avec les ensembles tels que « Les Talens Lyriques » (C. Rousset), « Le Parlement de Musique » M. Gester, « Stradivaria » (D. Cuiller), « Il Seminario Musicale » (G. Lesne), « Le concert des Nations » de J. Savall, « Les Basses réunies » (B. Cocset), « La chambre Philharmonique » (E. Krivine).

Il est membre fondateur du Quatuor Ruggieri depuis 2007.

Emmanuel Jacques joue un violoncelle de Jacques Boquay de 1726 .


Laëtitia Gillardot-Balestro violons

Violoniste et altiste, Laetitia Gillardot-Balestro fait ses études musicales à l'ENM d'Orléans où elle obtient un premier prix de violon (1985) .Elle se perfectionne avec Claire Bernard au conservatoire municipal du XIII arrondissement de la ville de Paris où elle obtient le diplôme de fin de 3è cycle mention TB (1987). Par la suite elle étudie au CNR de Lyon et à l' ENM de Villeurbanne où on lui décerne une médaille d'or (1988,1989). Son récent engouement pour l'alto l'amène à suivre une année d'étude à l'ENM de Blois, ponctuée par l'obtention d'une médaille d'or à l'unanimité (2004).

Passionnée de musique baroque, elle suit un cursus d'études au CNR de Paris, dans la classe de Daniel Cuiller, à l'issue duquel on lui délivre un Diplôme Supérieur de Musique Ancienne à l'Unanimité(2001). Parallèlement, elle étudie pendant 3 ans avec Patrick Cohen-Akenine. Elle intervient au sein de plusieurs ensembles: l'Ensemble Jacques Moderne, l'Ensemble Philidor, Stradivaria, Les Folies Françoises, l'Ensemble Baroque du Maine, Le Capriccio Français, Pigmalion, Musicque de Joye, La Chaconna, Mensa Sonora...Elle participe régulièrement au Festival de Musique Ancienne d'Orléans.

Musicienne ouverte à différentes cultures, Laetitia Gillardot-Balestro a suivi les cours de l'atelier d'improvisation de P.Sintès à l'ENM d'Orléans, pratique l'improvisation et le jazz avec le groupe Rabab depuis 2001, (alto à 5 cordes, violon électrique à 5 cordes, kamanché). Elle est membre fondateur de l'Ensemble Kaléidoson (musique de chambre, création et improvisation), de l'Orchestre d'Orléans dirigé par Jean-Marc Cochereau, de l'Orchestre symphonique du Loiret, direction Clément Joubert, de l'Ensemble Orchestral du Loir et Cher, direction D.Baran.


Anne Pekkala violon

Anne Pekkala débute le violon à l’âge de trois ans en Finlande, à l’Ecole de violon Suzuki d’Imatra et continue ses études au Conservatoire d’Helsinki avec Olga Parhomenko, élève de David Oïstrakh. Après des études de violon baroque à Helsinki, elle intègre en 2004 la classe de François Fernandez

au Conservatoire National Supérieur de Paris où elle obtient brillamment en 2008 son Diplôme de Formation Supérieure puis, en 2010, son Master. Elle s'est également perfectionnée au Conservatoire Royal de Bruxelles auprès de Sigiswald Kuijken.

Anne Pekkala travaille régulièrement en orchestre, musique de chambre et soliste avec de nombreux

ensembles prestigieux de musique baroque : Ricercar Consort (dir. Philippe Pierlot), la Petite Bande

(dir. Sigiswald Kuijken), les Folies Françoises (dir. Patrick Cohën Akenine), Ensemble Pygmalion (dir. Raphaël Pichon), la Simphonie du Marais (dir. Hugo Reyne).

Elle se produit à l'Opéra du Château de Versailles, au Théâtre des Champs Elysées, au Capitole de

Toulouse et à la Philharmonie de Cologne et dans divers festivals de renom, en France comme à

l'étranger : La Folle Journée (Nantes, Bilbao, Tokyo, Varsovie), La Chaise Dieu, le Festival de Saintes, le Festival de Wallonie (Belgique), le Festival d'Utrecht (Allemagne), Vantaan Barokki (Finlande). Elle participe à des enregistrements pour les labels Alpha et Mirare.

Anne Pekkala est également membre de plusieurs ensembles finlandais de musique ancienne, notamment de l’Orchestre Baroque d’Helsinki


Gilone Gaubert-Jacques violons

Née à Bordeaux où elle commence ses études musicales, Gilone Gaubert poursuit sa formation au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (CNSM) et reçoit les Premiers Prix de violon (1995) dans la classe de Devy Erlih et de violon baroque (1998) dans la classe de Patrick Bismuth.

Passionnée par le répertoire des XVII° et XVIII° siècles, italien, français et allemand, mais également par la recherche historique de l’interprétation du répertoire classique et romantique sur cordes en boyaux, elle est régulièrement invitée comme violon solo dans les orchestres tels que « Les Talens Lyriques » (Ch. Rousset), « le Parlement de musique » (M.Gester), se produit en formation de chambre avec l’ensemble « Amarillis » ( H. Gaillard), « Il Seminario Musicale » (Gérard Lesne) et « La Petite Symphonie » (D. Isoir au pianoforte), et joue régulièrement avec l’orchestre de « La Chambre Philharmonique » (E.Krivine) pour la musique du XIX° siècle.

En 2006, elle a interprété en soliste les « Quatre Saisons » de Vivaldi, à Paris, Toulouse, Biarritz, Pau; ainsi que le double concerto à deux violons de J.S. Bach avec Les Talens Lyriques.

On peut l’entendre en musique de chambre parmi les disques suivants : « Negros spirituals au Brésil baroque » avec XVIII-21 Musique des Lumières, chez K617, « Six concerts en trios pour divers instruments » de J.S. Bach, avec le Parlement de musique chez Assaï, « Charpentier, Molière » avec Amarillis chez Ambroisie et « Médée furieuse » avec Amarillis chez Naïve-Ambroisie.

Gilone Gaubert-Jacques joue sur un violon de Alessandro Mezzadri (Ferrara) de 1720.


Jocelyne Cuiller clavecin

claveciniste, titulaire du prix de Paris et du Certificat d'Aptitude, a été professeur de clavecin et de basse continue au Conservatoire de Nantes. Elle a perpétué la tradition des maîtres dont elle reçut l'enseignement (Samson François, Huguette Dreyfus, Laurence Boulay, Jesper Christensen). Elle s’est passionnée pour la recherche sur l'interprétation de la basse continue (Art de l’accompagnement) et a formé de nouveaux interprètes dont plusieurs sont déjà des professionnels renommés.

Jocelyne CUILLER joue et enregistre régulièrement avec l'ensemble STRADIVARIA - Ensemble Baroque de Nantes, dont elle fait partie depuis sa création. Elle a créé avec le metteur en scène et comédien Philippe LENAEL, en 1996, « Une promenade musicale et littéraire » à travers des extraits des « Rêveries du promeneur solitaire » de Jean-Jacques ROUSSEAU, sur la musique de Carl Philipp Emanuel BACH jouée au clavicorde, spectacle basé sur l’Empfindenkeit (expression des sentiments) à la fin du 18ème siècle. Invitée au Printemps des Arts de Nantes (1996, 2002), Jocelyne CUILLER s’est produite en récital aux Folles Journées, au théâtre Pixel et à la Cité de la Musique à Paris, en 2008 dans le festival « Bach à Pâques », les « jeudis musicaux des Eglises Romanes » en 2009 à Tokyo et Kanazawa au Japon, et dans de nombreux concerts privés en France et en Belgique, toujours au clavicorde.

Son 1er disque « O Süsses Clavichord » (2005), consacré aux Bach père et fils, a obtenu un « Choc du Monde de la Musique », outre plusieurs excellentes critiques (Clavichord International, Diapason, Site des Médiathèques Belges, Classica). Le 2ème CD intitulé «Rêveries pour Connaisseurs et Amateurs», consacré uniquement à Carl Philipp Emanuel Bach est paru chez Fuga Libera et a obtenu un « 5 » de Diapason avec une excellente critique et un « Coup de Coeur 2008 » de Marc Dumont dans l’émission de Gaétan Naulleau « les enfants du baroque » sur France Musiques. Son 3ème disque : « Sonates pour Yukio » (Mishima) est toujours consacré à Carl Philipp Emanuel Bach (avec 5 sonates). Il est paru en novembre 2011 chez Ligia Digital et a obtenu un Diapason d’Or et 4 étoiles de Classica.


Sophie Cerf alto

Après un cursus universitaire en musicologie, elle a étudié l'alto au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. En 1992, elle a remporté le Concours National des Jeunes Altistes. Elle a participé à l'Orchestre Français des Jeunes pendant trois saisons (1991, 1992 et 1994) en tant qu'alto solo, sous la direction d'Emmanuel Krivine et de Marek Janowski.
Sophie Cerf enseigne l'alto au conservatoire de Chartres depuis 1996.
S'intéressant aux instruments anciens, elle se produit avec des ensembles tels que Stradivaria, le Salon Romantique, la Chambre Philharmonique. Elle a participé à une quinzaine d'enregistrements sur instruments d'époque (musique de la renaissance, musique baroque et musique romantique, en orchestre et en musique de chambre).


Jérôme Van Waerbeke alto

Jérôme van Waerbeke débute la musique avec le violon et le chant au sein d’une chorale d’enfant en Bretagne. Rapidement il intègre l’Ecole Nationale de Musique de Brest pour y passer son prix de violon en 1996. N’ayant cessé de cultiver son goût pour le chœur, il intègre naturellement la classe de direction de Valérie Fayet à Caen et découvre en parallèle les disciplines fondamentales, à savoir : histoire de la musique, analyse musicale et écriture. C’est au cours de ces années qu’il rencontre Jean-Marie Ségrétier qui, outre l’encourager à la pratique du violon baroque, lui donne de nombreuses occasions de concert. Dans la classe de Patrick Bismuth, Jérôme van Waerbeke consacre dès lors son travail à l’étude des musiques anciennes ainsi qu’à la pratique de leurs instruments. De sa rencontre avec le claveciniste Arnaud De Pasquale naît le désir d’approfondir le répertoire de musique de chambre des XVIIe et XVIIIe siècles et de le faire connaître lors de multiples concerts. Depuis 2007 il travaille avec la Compagnie Outre Mesure ; son intégration en son sein de façon régulière l’amène à réfléchir à la corrélation musique/danse, autrement dit à l’art ménétrier, et à la pratique des autres cordes frottées de la Renaissance. Jérôme van Waerbeke travaille régulièrement avec Le Parlement de Musique, Le Poème Harmonique, l’Ensemble Baroque de Nice, La Simphonie du Marais ou encore le jeune Ensemble Pygmalion.


Marjolaine Cambon : violoncelle

Violoncelliste et Violiste originaire du sud-ouest de la France, Marjolaine Cambon commence son éducation musicale à Toulouse où elle obtient son Diplôme d’Etudes Musicales en 1999 au Conservatoire National de Région.

Très intéressée par la Musique Ancienne elle s’y initie avec Alain Gervreau au violoncelle baroque, puis à l’ENM de Villeurbanne aux côtés de Marion Middenway. Cela la conduit au Conservatoire Royal de La Haye en Hollande en 2002 où elle a pu se former auprès des plus grands spécialistes de cette période, tels que Jaap ter Linden au Violoncelle Baroque ; Anneke Pols, Rainer Zipperling et Philippe Pierlot à la Viole de Gambe .

En 2007 Marjolaine Cambon obtient son Master de Violoncelle Baroque et un Bachelor de Viole de Gambe ainsi qu’un Diplôme de Pédagogie.

Elle enseigne à présent la Viole de Gambe au Conservatoire à Rayonnement Départemental de l’Haÿ les Roses (94), celui de Mantes la Jolie (78) et le Conservatoire Municipal de Chelles (77). Elle se produit dans différentes formations de musique de chambre : « Le mystère des ruelles » qui donnera un spectacle avec danse baroque au Festival de l’Eglise St Merri (Paris 1er) en Mai 2009. « Le jardin des Délices » entendu aux XIème et XIIème Estivales des Orgues du Jura ; « L’Ensemble Garnier » ensemble instrumental spécialisé dans la musique française

En orchestre, Marjolaine Cambon se produit avec les « Talens Lyriques » dirigé par Christophe Rousset en Hollande, France et Autriche, ainsi qu’avec « Remix Orquestra Barrocca » à Porto dirigé par Laurence Cummings et Harry Christopher, Jaap ter Linden, Fabio Biondi.

En plus de la pratique de l’archet celle de l’Escrime a longtemps été une passion qui lui a valu les titres de Championne Midi-Pyrénées et Rhône-Alpes.


Benoît Vanden Bemden contrebasse

Benoît Vanden Bemden obtient en 1997 le Premier Prix de contrebasse auprès de Christian Vander Borght au Conservatoire Royal de Musique de Bruxelles et, en 2002 , le Diplôme Supérieur de musique de chambre avec distinction dans la classe de Guy Van Waas au Conservatoire Royal de Musique de Mons. En juin 2003, il obtient le diplôme de Master of Music (violone) auprès de Maggie Urquhart au Koninklijk Conservatorium de Den Haag.

Membre cofondateur de l’orchestre baroque les Muffatti, il joue également régulièrement avec des ensembles tels que La Petite Bande, Ricercar Consort, les Agrémens, Clématis, New Dutch Academy (Pays-Bas), Capriccio Stravagante (France), Stradivaria (France), Le Parlement de Musique (France), La Fenice (France) Masques (Canada) et Nordic Affect (Islande). Il participe aussi à de nombreux projets musique de chambre.

Depuis septembre 2003, il enseigne le violone (contrebasse de viole) et la contrebasse ancienne (baroque et classique) à l’académie de musique de Woluwe-Saint-Lambert. En avril 2007, il a aussi donné une master-class aux Cursos de Musiqua Antigua de l’Université de Salamanca en Espagne.


Actions territoire
>> Voir évenements associés
Date concert
Samedi 2 août
21h
abbatiale de
Senones

conférence(s)
17h
Gratuit

>> Voir toutes les conférences
Tarif
réduit 5€
plein tarif 24€
et abonnements
>>voir

réservations - billetterie :
>> office de tourisme


lieux du concert :

>> abbaye de Senones


site internet ensemble
www.stradivaria.org


presse :

>> dossier presse